Vos questions, mes réponses...

Il y a quelques temps, je vous avez proposé de me poser vos questions sur Instagram. Vous avez répondu nombreux et je vous en remercie. J'ai donc dans ce petit article, tenté de répondre à 3 interrogations qui m'ont semblé, les plus percutantes. Rassurez-vous d'autres questions sont dans les cartons, je les garde précieusement. L'occasion d'un autre post si le format vous fait plaisir.



1/ Que pensez-vous de la voyance en France ? Est-elle moins taboue ?

Thibault


On progresse... Un quart des Français ont déjà eu recours à une consultation de voyance. Sans forcément le dire. Le but n'est pas de convaincre que cela est obligatoire pour avancer. Je le dis souvent, c'est un rendez-vous avec soi-même, que chacun peut vivre. Oui il y a une avancée, cela est moins tabou. Le souci vient plus du mélange fait dans un univers mal expliqué. Certains profitent de la faille et vendent cette faculté de façon mensongère. Il y a des choses à faire dans ce sens, même si cela doit rester, je trouve, côté praticien, comme côté consultant, très intime et personnel. Certains préjugés ont quand même la vie dure. Ce pourquoi il est important de dire les choses, sans langue de bois.


2/ Avez-vous des sollicitations pour la radio et la télévision ? J'avais lu dans un article vous concernant que vous aviez été démarché dans ce sens. Que pensez-vous de façon plus générale de la place de la voyance dans les médias.

Jeanne-Marie


Oui, j'ai eu des propositions. Vous dire qu'elles sont toutes bonnes à accepter... Clairement NON. Il est important de trouver le bon format, la bonne émission ou la voyance, l'auditeur, comme le consultant(e) puisse avoir toute sa place. Quelque chose de totalement gratuit. Ce n'est pas évident. Mes consultants viennent aussi à moi car je ne suis pas dans le "trop", le clinquant.. Je n'ai pas besoin de cela pour travailler. Les gens le savent, je suis loin des salons, de la profession, je fais ma petite vie dans mon coin. Ce n'est pas du dédain, loin de là, mais c'est ma façon de travailler. La télévision est friande de spectacle et me concernant je place vraiment la voyance dans un cadre intimiste et propice à l'échange. La télévision déforme les choses. Souvent. On tombe dans la supercherie, le jugement, les mauvaises énergies... Je trouve que le format radio est plus adapté. Plus intimiste. Si on me propose quelque chose qui me parle bien à la radio, oui je le ferais avec plaisir. Je rêverai d'une émission un dimanche, quelque chose de sympa, d'ouvert, de rafraichissant avec bien sur un espace consultation en direct. Ce n'est pas pour demain et si ça l'est, il faudra me convaincre avec de bons arguments humains... Ce n'est pas le chèque ni la notoriété qui me fera venir. Affaire à suivre ! ;-)


3/ Combien gagne un voyant et que pensez-vous des gens qui disent qu'un voyant ne doit pas se faire payer ?

Magalie


Vaste programme ! L'argent fait parti du métier. C'est bien de le dire. C'est un service... Le praticien donne du temps et surtout une expérience, en échange d'une rémunération. Le praticien qui fait cela de façon totalement professionnelle, il a des charges fixes. La gratuité n'existe pas. Je suis très décomplexé avec cela. Ça n'empêche qu'il faut faire le travail, aimer ses consultants, (sinon on ne dure pas...) et faire le job correctement. Pour vous répondre, je suis obligé de donner une fourchette car c'est très aléatoire. Me concernant, je limite les consultations, mais je dispose d'une clientèle fidèle depuis longtemps. Il faut aussi savoir si le praticien exerce en cabinet ou à distance, parfois les deux.


Ma fourchette sera entre 1200 euros (pour un débutant sans notoriété) et bien au delà des 8000 euros (parfois plus...) pour les plus demandés avec une expérience établie. La meilleure des publicités étant le bouche à oreilles. C'est une fourchette et je ne parle pas de voyance en plateforme car certains peuvent dépasser cette fourchette, mais à quel prix... C'est un autre métier, un autre débat.